Chang Si Gong (Enroulement du fil de soie)

C’est la base du Taiji Quan style Chen. ‘‘Reeling Silk’’, que nous appelons également ‘‘enroulement du fil de soie’’.

Cet exercice a pour but de former un centre de force (situé quelques centimètres en dessous du nombril) appelé ‘‘Dantian’’ et qui serait le siège de cette fameuse énergie interne dont nous cherchons à comprendre le fonctionnement.

C’est la voie de compréhension de la force en spirale.

 

Shi Jiu Shi (Petite forme 19 mouvements)

La petite forme de 19 mouvements fut créée par Maître Chen Xiao Wang à la demande de nombreux pratiquants débutants du monde entier. Les techniques sont basées sur la forme ancienne LaoJia et sur la nouvelle  forme XinJia.

L’étude de cet forme permet de mieux asseoir les bases et de se familiariser progressivement au TaiJi Quan.

 

LaoJia Yi Lu (Vieille charpente 75 mouvements)

La forme traditionnelle Laojia Yi Lu  est le plus ancien enchaînement traditionnel du Taiji Quan style Chen. Elle a été transmise de génération en génération dans la famille Chen , sa structure est restée inchangée depuis sa création. On peut affirmer qu’elle nous plonge au cœur même des origines du Taiji Quan. 

 

LaoJia Er Lu PaoChui (Poing canon 43 mouvements)

Le Paochui ou Poing canon est l'enchaînement explosif caractéristique du style Chen. Aussi appelé deuxième forme, il a 43 mouvements et la plupart découlent de la LaoJia Yi Lu . Il était autrefois l'enchaînement secret de la famille Chen. C'est une forme idéale pour aborder l'étude des Fajing ou sorties de forces explosives.

 

XinJia Yi Lu (nouvelle charpente 83 mouvements)

La forme Xinjia Yi Lu, crée et diffusé par Maître Chen Fake, a quasiment les mêmes mouvements et gestuelle que sa voisine LaoJia Yi Lu. Elle est plus spiralée et plus explosive. Mais les applications martiales des mouvements sont différentes. Elle est également appelée nouvelle forme.

 

Tuishou (Poussée des mains / mains collantes)

Le Tuishou, techniques de poussée des mains ou mains collantes sont des exercices avec partenaire, conçus pour développer les capacités martiales des pratiquants.

Elles permettent une meilleure sensibilité et apportent bien souvent une nouvelle dimension des principes du Taiji Quan.

Nous travaillons à deux, la qualité d’écoute de l’autre et de soi à partir du contact.